Personne

Sur Gloria Mundi (2019) de Robert Guédiguian Gloria Mundi met en scène trois couples reliés par des liens familiaux. Le premier est celui des parents, Sylvie et Richard, elle agent d’entretien pour de grandes entreprises le soir, lui chauffeur de bus la journée. Le deuxième, c’est celui de leur fille Aurore avec Bruno, jeunes entrepreneurs dans…

Boules de neige

Sur 6 Undergroung (2019) de Michael Bay What a mess ! À toute allure, le vert pomme d’une Alfa Romeo force les rues enserrées de Florence. À son bord, quatre agents spéciaux fuient en urgence une armée de bolides allemands lancés à leurs trousses. À l’arrière, une jeune femme portoricaine au regard de braise –…

Notes sur Les Misérables

Sur Les Misérables (2019), de Ladj Ly   Il est compliqué de développer sereinement une parole critique véritablement libre – par rapport à soi-même ou aux autres – sur un film comme Les Misérables (2019). Plusieurs raisons, que je détaillerai ci-dessous, m’amènent à dresser ce constat. Pourtant, dès ma sortie de la salle de cinéma, il…

L’invention de la mémoire

Sur Pour la suite du monde (1963) et Pierre Perrault « Car dans ma mémoire est gravée, et me navre à présent, la chère et bonne image paternelle de vous quand sur la terre vous m’enseigniez heure après heure comment l’homme se rend éternel ; quel gré je vous en sais, durant toute ma vie, il…

Feu inextinguible

Sur Vitalina Varela (2019) de Pedro Costa Le 23 juin 2013, Joaquim Brito Varela est mort au Portugal ; il y est enterré le 27. Vitalina Varela, sa femme restée au Cap-Vert, arrive sur le sol portugais le 30 juin, trois jours après les obsèques. Ces événements servent de point de départ à Vitalina Varela….

L’échappée

Sur Au bout du monde (2019) de Kiyoshi Kurosawa Tous les films ne laissent pas les mêmes souvenirs, tous ne nous sautent pas aux yeux. Je n’ai pas aimé Au bout du monde à sa sortie, un peu plus lors des discussions qui ont suivi. Les semaines suivantes, le film et les déambulations de Yoko,…

Le sol brûle

Sur Adalen 31 (1969) de Bo Widerberg Il y a quelque chose d’étrange dans le début d’Adalen 31, une certaine épaisseur de l’image que le spectateur ne peut s’empêcher de ressentir. Le souffle incontrôlé d’un garçon dans un saxophone, la mousse à raser du père qui s’étale sur sa joue, le rasoir qui vient s’y frotter…

Vide

Sur Ad Astra (2019) de James Gray La jungle était au centre de Lost City of Z (James Gray, 2016). Elle hantait le personnage principal, éternelle hantise, mirage qui finissait par l’engloutir. Le film finissait d’ailleurs sur celle-ci qui, reflétée dans un miroir, colonisait l’espace domestique du protagoniste en recouvrant sa porte d’entrée, symbolisant brillamment…